Albums

2020

AGUA music 2022

  • Artistes:
    Quentin Dujardin (guitares nylon, baryton, acoustique & électrique, percussions additionnelles, piano & voix), Didier Laloy (accordéon diatonique), Nicolas Fiszman (basse électrique) & Manu Katché (batterie)
  • Musique composée et réalisée par:
    Quentin Dujardin
  • Enregistrement:
    AGUA studio | Quentin Dujardin & ICP studio | Christine Verschorren assisté par Thibault Dupont & Seth Taylor
  • Mixage:
    AGUA music studio | Quentin Dujardin
  • Mastering:
    EQuus studio | Pieter De Wagter
  • Editeur:
    AGUA music
  • Photo:
    Jean Mahaux

À propos

Que s’est-il donc passé durant cette année étonnante que nous venons de traverser ? Pour Quentin Dujardin, 2020 aura certainement été l’année la plus chargée de son généreux parcours. Plus qu’un voyage, une expérience solo menée à la frontière de nos libertés pour toujours rester créatif. (*)

Aujourd’hui, il marque à nouveau son empreinte indélébile dans le monde de la guitare. Il nous raconte cette période à la fois étrange et terriblement bruyante dans ses oreilles. 2020 restera finalement une année très inspirante face à ce silence imposé aux artistes.

Revenons à la musique en disant d’emblée qu’il s’agit de l’accomplissement de l’un de ses rêves de gamin en réunissant deux pointures en la personne de Manu Katché et Nicolas Fiszman. L’artiste les avait déjà invités notamment sur les albums Catharsis pour Katché (2016) et Veloma pour Fiszman (2007). Ce nouvel album propose ici ce Blues for M&N taillé sur mesure pour cette rythmique imparable et tellement limpide dans son approche du groove. Quentin Dujardin les écoute depuis son jeune âge et s’en inspire pour l’évidence de leur jeu. Un sésame vers la musique tout court.

Pour ce nouvel album, le guitariste s’entoure de ses quatre guitares favorites : nylon, baryton, fretless & acoustique. Une augmentation des couleurs et du spectre sonore dans cette palette très large. Ses guitares électriques, quant à elles nous parlent avec grand cri (2020) de ses paysages qui l’entourent et de son Condroz natal. Un espace vaste où règnent le temps des promenades (La balade de Nils) mais aussi des fontaines de son enfance (Val de Gore).

Tout le monde connaît l’artiste pour son travail très produit à la fois sur les mélodies (Michèle & Philippe) et sur la fluidité de ses improvisations (Aimé). Il n’aura pu s’empêcher de partager ces différentes plages avec son comparse Didier Laloy toujours prêt à se jeter à l’eau. La folle énergie venteuse de son accordéon sonne en accord parfait avec les cordes et annonce le cyclone sur Madagascar. Ensemble, ils revisitent pour l’occasion Baroque avec ce déchirement tout droit sorti de l’archet d’Adrien Tyberghein mais aussi Avril dans cette version live studio qui magnifie cette saison somptueuse. Notons également la présence de l’américain Doron David Sherwin et son cornet à bouquin, artiste international très apprécié tant pour ses interventions délicates que pour l’inventivité qu’il apporte au monde de la musique baroque actuel (Arpeggiata).

Quentin Dujardin poursuit tranquillement sa ligne de conduite en restant attaché de façon immuable au son et à l’émotion. Et c’est bien cet ensemble qui émeut son public.

 

(*) C’est le 14 février 2021 que l’artiste marque son engagement pour notre liberté d’expression. Il combattra ainsi en justice l’état d’urgence imposé de façon indécente au monde de l’art et obtiendra gain de cause face à l’état belge (**). Quentin Dujardin continuera ainsi à se produire et donnera plus d’une soixantaine de concerts durant le confinement. Aujourd’hui son oeuvre inclassable se combine au citoyen engagé comme en témoigne cet Ave Maria interdit par l’autorité en ce fameux dimanche d’hiver. L’impact est universel.

(**) Durant le confinement, le gouvernement belge a en effet autorisé le culte à des rassemblements allant jusqu’à 15 personnes, alors que cela était formellement interdit pour les lieux de culture. En protestation, Quentin Dujardin a donné un concert public dans une église locale. Son action a été stoppée par les forces de police durant l’interprétation de son Ave Maria.

 

| PRESSE |

« Un album à la fois profond, puissant et à fleur de peau ! Un univers de toute beauté, qui flirte entre minimalisme et virtuosité. A découvrir ! »Manu Katché

« Un disque extrêmement soigné, comme toujours, représentatif de l’univers singulier de Dujardin tout en délicatesse, en rêverie et en mélodies chantantes et sensuelles. » Jazz Magazine (FR) ****

« Un diamant à l’état pur » – Le Soir (BE) ****

« Artiste inclassable, à découvrir absolument ! »  Jazz Rhones-Alpes (FR)

« Des paysages délicats qui nous racontent sa vie et celle des autres. » – Jazz’Halo (BE)

« Un album qui sonne comme une libération. » – Larsen (BE)

 

 

 

Partitions disponibles